Crédit Islamique Voiture: Quel Prêt Auto?

Le financement auto peut poser problème, notamment pour des raisons religieuses. Si vous êtes musulman et que vous vous demandez quel prêt auto faire pour acheter une voiture, sachez qu’il existe des organismes de crédit islamique qui font des crédits halals, éthiques et sans spéculations.

Crédit Auto: halal ou haram (licite ou illicite) ?

Rappelons d’abord un des grands principes de l’islam : le crédit avec des intérêts est interdit (haram). Toutefois, il faut nuancer : ce qui n’est pas permis, c’est surtout les taux d’intérêts fluctuants, usuriers, et non fixés à l’avance.

De plus, tout dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez, et du besoin que vous avez d’acquérir un nouveau véhicule. Acheter une voiture pour aller travailler et ainsi nourrir sa famille n’est pas la même chose qu’acquérir un véhicule de complaisance.



Le crédit bail

C’est la solution qui met tout le monde d’accord.

Pour rester en accord avec vos principes éthiques, le mieux est encore d’opter pour un crédit bail : c’est la banque qui achète le véhicule et qui vous le revend avec sa marge connue à l’avance. Vous rembourserez en plusieurs mensualités.


Les organismes de crédits éthiques

La finance islamique se développe en France. Voici 2 organismes qui font des prêts affectés avec un taux d’intérêt fixe (Mourabaha) : Sunna Kapital et 570easy.

Sunna Kapital : pas encore de prêt auto

Cette entreprise est un des leaders de la finance islamique en France. Elle ne fait pas encore de prêt auto, mais espérons que cette possibilité soit pour très bientôt.

Voici un aperçu des produits et des services financiers qu’elle propose.

Le prêt immobilier sans Riba

Il s’agit de prêts immobiliers, en France ou au Maghreb, qui permettent à chacun de respecter ses convictions.

Il ne s’agit pas de crédits immobiliers classiques, mais plutôt d’opérations commerciales où la banque achète le bien puis le revend avec sa marge.

Le compte courant

C’est un compte bancaire « éthique » qui respecte les principes de la finance islamique (pas de cartes de crédits ou de découverts qui vont créer un endettement plus important que nécessaire).

L’épargne

L’investissement halal fait partie des possibilités mises en place par Sunna Kapital. La banque ne va pas se servir de votre argent pour investir dans des domaines qui sont contraires à l’islam : le jeu, l’alcool…



570easy

Là encore, à ce jour, pas de financement automobile halal mais c’est une société en plein développement qui pourrait bientôt le proposer, en tout cas on le souhaite.

Sans riba (intérêts usuriers) vous pouvez :

Épargner

Les placements se fond de façon conforme à votre éthique. Vous pouvez ainsi préparer sereinement votre retraite ou le futur proche, à partir d’un placement équivalent à 1 000 € par mois.

Devenir propriétaire

Le financement Murabaha vous permet d’acheter votre logement sans Riba.

Le principe est le même que celui précédemment décrit : la banque acquière le bien qui vous intéresse, puis vous le revend avec sa marge. Vous apportez 15 % de la somme au comptant, et vous réglez le reste chaque mois.


Ijarah: l’équivalent du crédit-bail en Islam

Je vais maintenant vous parler d’un autre mode de financement qui vous permet de rester en conformité avec vos croyances et votre éthique : l’Ijara (on peut aussi l’écrire avec un « h » à la fin : Ijarah).

Un financement à moyen terme

Nous sommes ici sur une durée courte, de quelques année. Là-encore, c’est la banque qui se substitue à son client pour se porter acquéreur d’un équipement en particulier, qu’elle va lui confier, ce dernier devenant alors bénéficiaire de ce qu’on appelle l’usufruit (le droit de s’en servir).

Mais durant toute la période de l’usufruit, elle sera toujours la propriétaire du bien confié.

Les différences avec un crédit-bail

Si on regarde le montage de près, on peut se dire qu’il y a de grandes similitudes entre l’Ijara et le crédit-bail.

La finance islamique s’en différencie pourtant en ne facturant pas de pénalités à ses clients qui ont du retard dans le paiement d’une mensualité. La Sharia ne l’admet pas. De plus, vous ne commencerez à payer la banque que quand elle vous aura transmis le bien (une voiture par exemple).


Assurance auto islamique

Si vous réfléchissez à l’achat d’une voiture sans intérêt, vous devez aussi songer en parallèle à votre assurance auto. Sachez que dans les textes sacrés, l’assurance n’est nulle part autorisée ou interdite.

Pour qu’un contrat d’assurance soit légal, d’un point de vue halal, il faut que le montant de l’argent encaissé par l’assureur soit connu, et accepté par le client, qui lui reverse cette somme de son plein gré.

Une assurance conforme avec la loi islamique

Pour cela, il faut qu’elle soit en accord avec les principes de la Charia. Rappelons que l’assurance auto est une nécessité sociale, et qu’à ce titre, personne sur la route ne peut s’en passer.

Une compagnie d’assurance islamique en Tunisie : ZITOUNA TAKAFUL

Voici les garanties qui sont adossées au contrat :

La base

Ce sont les garanties dont vous ne pouvez pas vous passer : la responsabilité civile ainsi que la déffence contre un recours en justice.

Toutes les personnes qui se trouvent dans le véhicule au moment d’un accident sont couvertes en cas de dommages corporels.

Les compléments

À côté du contrat de base, vous pouvez choisir d’y joindre d’autres garanties comme le vol, l’incendie, les dommages accidentels, le bris de glace, le vol de vos effets personnels ou de votre auto radio, les dégâts suite à une tempête ou à un mouvement de foule.

L’assistance

Ce sont des garanties importantes pour se sentir rassuré et en sécurité en cas de panne. Une assistance dépannage est donc prévue : la Takaful Assistance Automobile.


Pour conclure :

Acheter une voiture à crédit en Islam pour un particulier, ou en France, en voulant respecter les règles de la Charia nécessite de s’y prendre en avance, afin de faire les choses dans les règles, et de s’assurer que le financement mis en place est halal.