Aide à la Mobilité & Transport CAF Pôle Emploi 2020

Vous le savez : pouvoir se déplacer en voiture ou en transports quand on est au chômage ou au RSA n’est pas facile tous les jours. Si vous êtes dans cette situation, sachez que vous pouvez bénéficier d’aide financière exceptionnelle, de la part de la CAF ou de Pôle Emploi. Voici les dispositifs qui existent.

L’aide à la mobilité professionnelle de la CAF


Son but : vous permettre de ne pas perdre votre travail parce que vous n’arrivez pas à vous déplacer, ou vous offrir la possibilité d’en retrouver un plus facilement.

1. Qu’est-ce qui est pris en charge ?

Différents frais peuvent être totalement, ou en partie, financés par la CAF. Il peut s’agir de :

  • L’achat d’une nouvelle voiture.
  • Le financement du permis de conduire.
  • La prise en charge des frais de déplacement (la possibilité de se faire rembourser son carburant par exemple).
  • Une aide financière pour réparer votre voiture en panne.
  • Le règlement de l’assurance de votre véhicule.

L’aide pour l’essence CAF existe-t-elle ? Non. Pas directement sous cette appellation. Même chose pour le prêt voiture de la CAF.

2. Pouvez-vous en bénéficier ?

Vous devez chercher un travail

C’est la première des conditions. L’aide à la mobilité peut aussi vous aider à retrouver un emploi, si vous sortez d’un congé parental par exemple.


Vous devez être allocataire CAF

Et entrer dans les critères d’attributions de la vôtre, notamment sur le montant du quotient familial à ne pas dépasser (les attentes ne sont pas les mêmes selon les départements).

Dans cet article, vous allez comprendre comment fonctionne le calcul du quotient familial.

3. Faire sa demande, étape par étape

Vous devez commencer par vous mettre en relation avec votre CAF. Un travailleur social vous aidera à monter le dossier.

C’est lui qui décidera si vous pouvez solliciter une aide financière. Elle pourra être soit une subvention, soit un prêt, en fonction de votre situation.

Le résultat de l’avancé du dossier sera visible en ligne, sur votre espace personnel.

Voici maintenant quelques exemples de la forme prise par l’aide à la mobilité selon la CAF dont vous dépendez.

L’aide pour se déplacer de la CAF du Cantal

Vous devez avoir un projet professionnel bien défini pour en bénéficier. Avec cet argent, vous allez pouvoir :

  • Louer une voiture.
  • Faire réparer votre véhicule.
  • Régler vos frais de transport.

Le montant

L’aide est plafonnée à 600 €. Elle peut prendre la forme d’un prêt sans intérêts, ou directement d’un don non remboursable de la part de votre CAF.

Regroupez-vous les conditions pour déposer un dossier ?

À partir du moment où votre quotient familial est en-dessous de 900 €, vous pouvez vous mettre en rapport avec un travailleur social, qui montera le dossier avec vous.

Le « dépannage » de la CAF de l’Ardèche

En cas de difficultés financières imprévues, vous pouvez solliciter une fois par an l’intervention de la CAF. 

Les conditions à respecter

Le quotient familial demandé est plus bas que celui de la CAF du Tarn : 720 €. Si vous dépassez ce montant, vous ne serez pas sur la liste des bénéficiaires.

Veillez également à avoir au moins un enfant encore à votre charge, et pour lequel vous touchez déjà une prestation sociale.

La CAF peut également vous aider pour d’autres « accidents » budgétaires non prévus :

  • Un deuil.
  • Une première naissance.
  • Une facture en retard : 200 €.
  • La remise en état de votre logement : 600 €.

Je vous recommande de lire cet autre article : aide financière CAF pour l’électroménager.

Le montant

Ce prêt mobilité est plus élevée que celui de la CAF du Tarn.

Si vous avez besoin d’acheter une nouvelle voiture il peut aller jusqu’à 2 000 €. Pour un scooter, il se limitera à 1 000 €.

Par contre, si vous avez besoin d’argent pour faire des réparations, l’intervention financière de la caisse d’allocations familiales se limitera à 800 €.

Le « coup de pouce » de la CAF de Charente-Maritime

Là encore, il vise à répondre à des difficultés passagères (qui doivent donc être limitées dans le temps) grâce à un prêt ou à une aide non remboursable.

Si vous devez le solliciter, je vous conseille de ne pas attendre, puisque « l’évènement non prévu » qui entraine votre demande ne doit pas avoir plus de 6 mois.

Quelles sont les conditions familiales pour y avoir droit ?

Ce sont presque les mêmes que celles citées un peu plus haut, dans les autres exemples. La notion d’allocataire est importante, tout comme celle liée à l’enfant à charge et au quotient familial : pas plus de 760 €.

Important : si vous avez un enfant en garde alternée, cela fonctionne aussi.

Et les conditions liées à l’emploi ?

Vous pouvez avoir besoin de ce « coup de pouce » pour :

  • Un nouveau travail.
  • La perte de votre emploi précédent
  • Éviter de vous retrouver au chômage.
  • Un changement professionnel.

Quel montant ?

L’aide peut ici atteindre les 2 000 € (l’aide non remboursable est limitée à 600 €).

Si elle vous est octroyée sous forme de prêt, vous n’aurez pas d’intérêts à payer dessus. Les remboursements seront retenus sur vos prestations familiales.

Le versement se fera directement à l’organisme à qui vous devez de l’argent (concessionnaire, garage, auto-école…).

Où vous adresser ?

C’est le secteur des interventions sociales individuelles de la CAF de la Charente-Maritime qui gère ces dossiers-là. Avant de vous déplacer, téléphonez : 0810 25 17 10.

L’aide Pôle Emploi pour obtenir le permis B


Quand on n’a pas son permis de conduire, on peut louper des offres d’emplois, car elles sont éloignées de notre domicile ou difficilement accessibles en transports en communs.

Une aide au permis pour les personnes majeures a donc été mise en place par l’agence pour l’emploi, sous conditions. La personne la mieux placée pour vous dire si vous y avez droit est donc votre conseiller Pôle Emploi.

Les conditions

1. Les ressources

Les bénéficiaires sont donc les personnes les plus « fragiles » économiquement. Ce sont celles qui :

  • Ne touchent pas d’allocations chômages.
  • Sont indemnisés moins de 29 € par jour.

Le RSA n’entre pas dans ces critères. En tant que titulaire du revenu de solidarité active, vous pouvez bénéficier de cette aide au permis de conduire.

2. L’ancienneté en tant que demandeur d’emploi

Votre inscription à Pôle Emploi doit être effective depuis 6 mois. De plus, il ne faut pas que vous ayez eu une coupure durant ce semestre (une mission de quelques jours suffit à faire annuler cette ancienneté).

Par contre, si vous n’avez pas cette ancienneté mais que vous avez une promesse d’emploi en CDI à condition que vous ayez votre permis, alors une dérogation est possible (notez bien que cela fonctionne aussi pour les CDD à partir de 3 mois).

Quand pouvez-vous demander cette aide ?

Si vous n’avez pas votre permis, et que cela vous empêche de retrouver du travail. Même chose si celui-ci vous a été retiré et que vous devez repasser la conduite.

L’avis du conseiller Pôle Emploi

Il a beaucoup d’importance. C’est lui qui va évaluer le frein à l’embauche. Les 2 motifs principaux qui sont retenus sont :

  • Pas ou peu de transports en communs.
  • Permis nécessaire à la prise de fonction.

Une aide qui intervient en dernier recours

Pôle Emploi n’est pas l’organisme le plus réactif. Ce dispositif doit être celui de la dernière chance. En amont, vous devez essayer les autres organismes.

Si vous avez obtenu une aide ailleurs, vous n’aurez pas celle de Pôle Emploi. Si par chance vous l’obtenez, vous ne l’aurez qu’une seule fois. Alors sachez en profiter !

Comment l’obtenir ?

Demandez à votre conseiller le formulaire 303. Le remplir formalisera votre demande.

Attention : faites-le avant d’aller vous inscrire dans une auto-école. Par contre, il vous faudra le devis de cette même auto-école, ainsi que son RIB que vous devrez joindre au formulaire.

L’organisme sera alors directement payé par Pôle Emploi en cas d’acceptation.

Quelle auto-école choisir ?

C’est vous qui choisissez le prestataire, même si votre choix doit être validé par l’agence pour l’emploi.

Il n’y a pas de raisons qu’on vous la refuse si elle est proche de votre domicile.

Quel est le montant de l’aide au permis B ?

S’il n’y a pas de minimum, le maximum est fixé à 1 200 €.

Quand vous irez faire votre devis, sachez que la somme versée à l’auto-école sera divisée en 3 :

  1. Lors de la réception d’une attestation d’inscription (délai 1 mois après l’inscription).
  2. Lors du succès au code (délai 5 mois après l’inscription).
  3. Lors de l’obtention de l’examen de conduite. Toutefois, après 2 passages ratés ou 30 heures effectuées, le solde sera également versé.

L’aide à la mobilité de Pôle Emploi


À ne pas confondre avec celle octroyée par la CAF et expliquée un peu plus haut dans cet article.

Cette aide financière vise à compenser vos frais (nourriture, transport et logement) quand vous allez passer un entretien ou un concours, suivre une formation ou commencer un nouveau travail.

À lire aussi : Pôle Emploi prête-t-il de l’argent ?

Pouvez-vous la demander ?

Tout va dépendre de votre situation au moment où vous allez faire la demande. L’aide à la mobilité de Pôle Emploi est réservée aux demandeurs avec de tout petits moyens financiers.

Ainsi, vous pouvez y avoir droit si :

  • Vous n’êtes pas indemnisé.
  • Vous l’êtes mais dans les limites de l’ARE minimale (aide au retour à l’emploi) : 29,06 € par jour.

Les conditions

Comme pour toute aide, il y a des conditions à remplir.

L’importance de la notion d’éloignement

Votre concours ou votre entretien doit être loin de votre domicile : 60 kilomètres minimum (ou 2 heures de trajet). Cette distance est ramenée à 20 kilomètres pour les DOM.

Attention : si votre conseiller Pôle Emploi fait bien son travail, il vérifiera lui-même la distance sur le web.

L’importance du motif

S’il s’agit de vous rendre à un entretien, il doit s’agir d’un CDI, ou d’un CDD de plus de 3 mois. Bonne nouvelle si vous vous déplacez pour une offre à temps partiel : vous êtes aussi concerné.

S’il s’agit d’une formation, Pôle Emploi doit en être au moins l’un des financeurs. Sont exclues du dispositif les formations suivantes :

  • Bilan de compétence.
  • Permis B (dans ce cas-là voir l’aide précédemment évoquée).
  • Validation des acquis de l’expérience.

Le montant de l’aide

Il est important pour vous de savoir de quoi elle se compose. Sachez aussi que le plafond est limité à 5 000 €.

Prise en charge de vos frais de transport

Si vous devez prendre le train, vous recevrez un bon SNCF (celui-ci n’est réservé qu’à ceux qui passent un entretien ou un concours). Un tarif préférentiel est d’ailleurs appliqué dans ce cas-là par la SNCF. Votre bon sera disponible sur votre espace.

Si vous prenez votre voiture, vous recevrez 20 centimes par kilomètre parcouru. Cette somme vous sera versée par virement bancaire.

Prise en charge de vos « frais de bouche »

Un forfait est appliqué. Il est le même pour chacun : 6 € par jour. Attention. Si un autre organisme vous apporte aussi une aide financière pour cela, elle se substituera à celle de Pôle Emploi.

Prise en charge de vos frais d’hôtel

Vous avez le droit à 30 € par nuit. Vous devrez apporter le justificatif.

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

L’aide à la mobilité, dans la limite de 5 000 €, vous sera versée pendant le temps que durera votre besoin. Attention : il faut qu Pôle Emploi dispose encore des fonds suffisants

S’il s’agit d’une reprise d’emploi, vous ne pourrez en bénéficier que pendant 1 mois. Dans ce cas-là, il faut fournir en justificatif la copie de votre contrat de travail.

Comment l’obtenir ?

Les démarches sont simples. La demande se fait via votre espace personnel. Allez dans la rubrique « mes aides ». C’est aussi là que vous pourrez charger vos pièces justificatives.

Si vous avez du mal à la remplir, vous pouvez aussi vous mettre directement en rapport avec votre conseiller.

Ne dépassez pas les délais pour faire votre demande

Le mieux est de toujours la déposer avant que votre besoin réel ne commence.

Toutefois, si vous avez oublié de le faire, vous avez 7 jours après la réalisation de l’évènement en question pour la saisir sur votre dossier.

S’il s’agit d’un formation ou d’une reprise d’emploi, la demande doit être faite au plus tard dans le mois qui suit. Vous devrez fournir votre convocation pour prouver votre demande.

Je vous conseille toutefois de tarder le moins possible, notamment pour recevoir votre bon de transport avant votre déplacement.

Si vous avez besoin de vous déplacer mais que vous avez encore des questions, alors regardez cette vidéo très bien faite pas Pôle Emploi sur l’aide à la mobilité : 

Si vous êtes au chômage, lisez aussi cet article sur l’aide réparation et prêt voiture Pôle Emploi.

L’Aide Carburant Pôle Emploi


Vos frais de déplacement peuvent être pris en charge par Pôle Emploi si vous avez besoin de vous déplacer pour passer un entretien, un concours ou faire une formation.

Cette aide au carburant peut aussi se transformer en Bon de Transport si vous prenez le train à la place de votre véhicule.

Les conditions

Cette ade au carburant concerne les longs déplacements. Vous devez ainsi vous rendre à plus de 60 kilomètres de votre domicile pour en bénéficier. Cette distance est ramenée à 20 kilomètres si vous résidez dans un Département d’Outre-Mer ou en Corse.

Si vous venez de reprendre un emploi et que vous actionnez ce dispositif, il faut que votre contrat soit au minimum de 3 mois.

Montant de l’aide

Elle évolue en fonction du nombre de kilomètres. Dans tous les cas, elle ne pourra pas dépasser 5 000 € par an.

20 centimes du kilomètre

Pour chaque kilomètre parcouru, vous recevrez 20 centimes. À vous de faire la multiplication !

Si vous reprenez un emploi, vos frais de déplacement seront pris en charge à cette hauteur pendant le premier mois.

Pour calculer le nombre de kilomètres indemnisés, Pôle Emploi se base sur le trajet le plus court sur Mappy.

La demande

Elle se fait dans le mois qui suit votre déplacement. Faites-la directement à partir de votre espace personnel sur le site de Pôle Emploi.

N’oubliez pas de joindre les justificatifs : contrat de travail si vous reprenez un emploi, ou convocation si vous vous rendez à un entre tien ou à un concours.

Mobilité professionnelle: l’aide Mobili-Pass d’Action Logement


Vous avez trouvé du travail ailleurs ? Bravo ! Reste que vous vous demandez sûrement comment financer cette mobilité.

Car s’installer dans une autre ville que la sienne a forcément un coût. Heureusement, Action Logement prend le relai là-dessus, pour financer certains frais.

À qui s’adresse cette aide spécifique ?

À tous les salariés qui travaillent dans le secteur privé, et dont l’entreprise compte au moins 10 salariés, qui doivent déménager pour conserver leur emploi (nouvelle résidence principale), ou prendre un nouveau poste.

Sachez qu’un dispositif similaire existe pour les salariés du secteur agricole (Agri Mobilité).

Quels sont les frais qui sont pris en charge ?

Il s’agit de ceux qui sont liés à la recherche de votre logement, aux démarches administratives et à l’installation.

La subvention de Mobili-Pass va prendre en charge le coût de l’aide d’un professionnel dont vous pourriez avoir besoin pour réaliser ces tâches à votre place. Les professionnels de la mobilité existent ! Vous ne le saviez pas encore ?

L’accompagnement n’est valable que s’il y a au moins 70 kilomètres qui séparent votre ancien logement du nouveau.

Le prêt Mobili-Pass

Il peut venir se cumuler avec la subvention précédemment décrite. Il va vous permettre de couvrir vos autres dépenses (toujours liées à votre mobilité professionnelle) :

  • Frais d’agence.
  • Frais de notaire.
  • Intérêts du prêt relais.
  • Assistante à la vente de l’ancien logement…

Si vous avez aussi besoin de vous meubler, prenez connaissance du prêt à l’installation de la CAF.

Quelle est la somme que vous pouvez recevoir ?

Tout dépend du lieu où se trouve votre nouveau logement. Le prêt est compris entre 3 000 et 3 500 € et la subvention entre 2 200 et 1 900 €.

Le prêt est « à tarif préférentiel ». Il est proposé à un taux de 1 %. Sa durée est de 36 mois au maximum.

Si vous avez besoin de vous déplacer dans le cadre de votre travail, ou pour en favoriser la reprise, vous venez de voir que plusieurs dispositifs existent. À vous maintenant de les actionner en fonction de votre situation.

Si vous préférez vous déplacer en vélo, je vous invite à lire cet article qui regroupe toutes les aides financières pour acheter un vélo électrique.

Back to Top