[2022] La Meilleure Machine à Pièce Rouge


Vous ne savez que faire des pièces rouges ? Il est possible de se débarrasser de sa monnaie simplement, tout en obtenant une contrepartie. Pour cela, il suffit de trouver et utiliser une machine à pièces rouges, appelée aussi un automate, une caisse automatique, une borne ou un convertisseur de pièces de monnaie. Cela, afin d’échanger ses pièces rouges contre des billets ou de convertir ses pièces en bons d’achat.

Eurocycleur, le plus renommé des convertisseurs de monnaie

Plusieurs automates existent sur le marché. Mais le plus connu, le plus répandu et celui offrant la plus large gamme de services est l’Eurocycleur. Il s’est donc facilement imposé face à d’autres machines, telles Centimeo par exemple. L’Eurocycleur accepte les pièces de 1,2 et 5 centimes, les pièces jaunes de 10, 20 et 50 centimes et même les pièces de 1 et 2 euros. Elle n’accepte bien sûr pas les billets.


Qu’est-ce qu’une borne d’échange de monnaie ?

Il s’agit d’une machine pour échanger de la petite monnaie rouge et jaune et même jusqu’aux pièces de 2 € sur certains modèles. Disposée à l’entrée de beaucoup de grands magasins, dans la galerie de certains hypermarchés, elle permet de ne pas jeter ou perdre ces pièces, mais au contraire de les valoriser, sous différentes formes selon l’appareil.

Si certains permettent uniquement d’obtenir un bon d’achat à utiliser dans le magasin de l’enseigne, d’autres permettent un choix beaucoup plus étendu. Ainsi, avec la somme convertie, vous pouvez :

  • Faire don à une association.
  • Jouer à certains jeux.
  • Créditer votre carte de fidélité de l’enseigne.
  • Consulter le solde de sa carte de fidélité.
  • Participer à des opérations commerciales spéciales.
  • Obtenir une e-card à échanger auprès de différentes enseignes.


Où trouver une borne Eurocycleur ?

Pour trouver l’une des très nombreuses bornes Eurocycleur en France, vous avez l’embarras du choix. Elles sont souvent installées à l’entrée ou dans les galeries des enseignes suivantes : Carrefour, E. Leclerc, Cora, Auchan, Brico Leclerc, Super U, Hyper U, Intermarché, Géant Casino, Franprix.

Très visibles, souvent à proximité d’autres services comme le Photomaton, le distributeur automatique de billets ou encore la photocopieuse. Vous pouvez très facilement géolocaliser une borne Eurocycleur en vous rendant sur leur site.


Au quotidien, qu’apporte une machine à faire de la monnaie ?

À destination des particuliers, c’est un appareil qui leur permet de se désencombrer de la menue monnaie qui s’accumule un peu partout. Lorsqu’on fait le tour, on en trouve aussi bien dans la voiture à divers endroits que dans les vêtements. Dans les sacs et les porte-monnaie aussi bien que sous les meubles. Et dans le sac de l’aspirateur et à la poubelle, bien sûr. L’État doit faire frapper chaque année de nouvelles petites pièces tant elles disparaissent en nombre, parce qu’elles n’intéressent personne. Mais elles sont nécessaires à l’économie. 

Le recycleur de monnaie résout le problème ! Il incite à collecter et amener ses pièces à la machine en obtenant une contrepartie. Ce qui est gagnant-gagnant pour tout le monde. Pour vous, qui n’avez plus cette monnaie dormante qui finit non dépensée chez vous. Pour l’État, qui récupère ainsi une grosse quantité de ces valeurs et n’a donc plus à les fabriquer. Et pour l’enseigne qui réalise une opération commerciale comme les commerçants partenaires chez lesquels vous allez dépenser ce que vous aurez converti. C’est ainsi une nouvelle micro-économie qui se met en place, avec la réinjection de sommes bien plus importantes que l’on peut l’imaginer.



Quid de l’Opération Pièces Jaunes avec l’Eurocycleur ?

Il est maintenant de coutume chaque année de donner ses pièces, de toutes valeurs, au cours de la campagne de l’Opération Pièces Jaunes. Celle-ci a lieu chaque début d’année en France depuis 1989, au bénéfice de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

Cette opération a été initialement imaginée pour permettre aux enfants de collecter dans la célèbre tirelire jaune de petites pièces. Cela, afin d’accomplir une « bonne action ». Les petites boîtes se sont peu à peu installées dans tous les commerces. Et l’opération a pris une telle ampleur, que la majorité des Français contribue à présent.

Eurocycleur ne nuit pas à cet élan solidaire, mais au contraire, le soutient ! Car il vous offre la possibilité de dédier la valeur des pièces que vous introduisez dans l’automate à l’Opération Pièces Jaunes. Ainsi, vous faites votre donation annuelle, de façon simplifiée. Les bornes sont mises aux couleurs de l’événement, pour pouvoir les identifier. En 2022, ce sera la troisième édition pour l’Eurocycleur. Ce sont pratiquement 400 bornes dans toute la France qui permettent de faire un don par ce dispositif.


L’Opération Pièces Rouges en Belgique

En Belgique existe l’équivalent de l’Opération Pièces Jaunes, il s’agit de l’Opération Pièces Rouges. Mais les dons récoltés vont à la recherche sur le cancer. Et le concept se rapproche quelque peu également du Téléthon. Nommée Télévie, elle propose différentes activités favorisant la collecte et une émission de télévision permettant de suivre son évolution. Un camion-tirelire se déplace dans les plus grandes villes du pays pour collecter les dons. Ses pérégrinations sont retransmises à la télévision. Ce qui a permis, lors des deux premières éditions, de récolter plus de 860 000 € et de poursuivre l’opération pour les années à venir.

Si les Belges découvrent progressivement l’Eurocycleur, ils s’en sont également emparés pour les œuvres de bienfaisance.



Origines de l’Eurocycleur

L’Eurocycleur est une machine fabriquée en France. Elle doit son origine au Français Laurent Salet qui a lancé le concept en 2005, après son retour des États-Unis. Ce Béarnais né en 1975 et ancien étudiant de Sup de Co est ensuite resté aux commandes de l’entreprise jusqu’à son rachat en 2018, par Coinstar. Laurent Salet assume alors le rôle de directeur du développement commercial en France, afin de continuer à accompagner la société.

Coinstar renforce sa présence en Europe aux côtés d’Eurocycleur

C’est en 1989 que le concept de l’automate convertisseur de pièces a été inventé aux États-Unis, par un certain Jens Molbak. Celui-ci en aurait eu l’idée alors qu’il se demandait que faire de son bocal de pièces de monnaie. Il a alors développé son principe et créé Coinstar en 1991. La première borne fut implantée à San Francisco en 1992. La société est entrée en bourse en 1997 et cotée sur le marché Nasdaq.

Coinstar est depuis devenue leader sur le marché, installant des milliers de bornes à travers le monde. Elle s’implante au Canada et au Royaume-Uni entre 1998 et 1999. Dès 2012, ce sont plus de 20 000 bornes qu’elle possède sur la planète.

Son développement en Europe remonte à 2016 et en 2019, le volume de pièces traitées en Europe occidentale est déjà colossal, atteignant plus d’un milliard.


Comment fonctionne un convertisseur de monnaie ?

C’est en fait très simple. Vous récoltez toutes les petites pièces que vous pouvez trouver chez vous et vous vous rendez à l’une de ces bornes. Là, vous versez l’ensemble de votre monnaie dans le bol récolteur. La machine les trie et calcule automatiquement la somme qu’elles représentent. Cela vous évite le fastidieux calcul ou la mise en rouleaux de toute votre ferraille !

Ensuite, la machine vous informe de la somme qu’elle a comptabilisée et vous propose les diverses possibilités qui s’offrent à vous pour la convertir. Ces possibilités sont différentes selon les lieux et les machines, se résumant à un bon d’achat ou offrant plus de choix tels que ceux évoqués plus haut.

En France, c’est le seul dispositif qui permet de valoriser les petites pièces de monnaie. Même les banques ne proposent rien de tel. Pour les échanger dans un établissement bancaire, il faut se présenter au guichet et avoir fait le compte précis auparavant.

Attention, certains cents ont une énorme valeur ! Vérifiez bien leur provenance et si vous en découvrez une qui vous semble particulière, consultez le site info-collection.fr. Pour l’anecdote, la pièce de 1 centime monégasque datant de 2002 vaut 100 € !


L’avenir de l’Eurocycleur

Si le principe a déjà quelques décennies derrière lui, son développement fulgurant en Europe et en France date d’il y a peu. Il a une utilité économique et permet à la Banque de France de réelles économies ! Plus besoin de frapper de nouvelles pièces de cents.

Eurocycleur est fermement implanté en France et ses bornes se retrouvent sur l’ensemble de l’Hexagone avec une panoplie de services divers. Ce n’est plus la machine basique qui avale les pièces jaunes et délivre un bon d’achat ! Le principe de base consistant à permettre de valoriser la petite monnaie accumulée un peu partout est toujours le même. Mais la machine a évolué et permet une utilisation bien plus large.

Nul doute que de nouveaux services seront proposés à l’avenir, et que le principe se développera encore, pour apparaître, peut-être, ailleurs que dans les grandes surfaces. Autrefois, les piécettes servaient à acheter un bonbon chez le confiseur. Mais elles ne suffisent plus aujourd’hui. À quand un Eurocycleur devant la Poste ou la pharmacie du coin de la rue ?


Notre avis sur l’Eurocycleur

Les bornes de recyclage sont une ingénieuse invention. Elles ont résolu les petites tracasseries du quotidien, avec ce porte-monnaie dont les coutures craquent parfois tant il est gonflé de menue monnaie.

Une accumulation de toutes petites sommes permet de récupérer un montant parfois surprenant.

Un aspect très sympathique de ce système consiste à permettre à tous les budgets d’effectuer une action caritative. En effet, se servir de la somme obtenue pour faire un don à une association de bienfaisance ou à l’Opération Pièces Jaunes par exemple, ne grève nullement le budget.

Au fond de vos poches ou de votre porte-monnaie s’accumulent quantité de petites monnaies encombrantes ? Eurocycleur, on l’adopte donc sans réserve !

Testeur de Série Netflix France: Salaire 2022

[IMPÔTS 2022] à Partir de Combien on Paye?