Pôle Emploi (ex ANPE-Assedic) prête-t-il de l’argent ? Le guide du financement, du crédit et des aides financières pour chômeurs

Emprunter de l’argent à Pôle Emploi, tous les chômeurs y songent, sans jamais savoir si cela est possible. Les aides spécifiques aux demandeurs d’emploi sont nombreuses, à condition de savoir où les demander. Qu’il s’agisse de créer son entreprise ou d’emprunter pour passer son permis de conduire, la meilleure façon reste de s’adresser à son conseiller. A suivre, la liste de ce qu’un chômeur peut demander.


Prêts d’argent pour demandeur d’emploi

Un somme d’argent pour chômeur (chômeur en fin de droit et jeune demandeur d’emploi) est difficilement délivrable par une banque, ces dernières faisant du CDI le sésame obligatoire pour se faire prêter de l’argent. Un prêt Pôle Emploi, pour un projet solide, est avec le crédit CAF la meilleure alternative possible quand on est demandeur d’emploi indemnisé.

Etre au chômage et vouloir créer une entreprise : tour savoir sur l’Accre

L’accre est un dispositif qui va permettre aux créateurs, ou aux repreneurs d’entreprise d’être exonére du paiement des charges sociales, dans une certaine limite (120% du SMIC, vite atteint si les affaires démarrent sur les chapeaux de roues). L’exonération est pour 1 an, mais peut aller jusqu’à trois ans dans certains cas spécifiques. 

Se faire prêter de l’argent pour monter sa boîte : Nacre

Nacre est la petite sœur de l’Accre, l’un allant rarement sans l’autre. L’intérêt Nacre est double : un accompagnement lors du montage du projet, et un prêt à taux zéro sans caution compris entre 1000 et 10 000 euros selon les projets, remboursable en 5 ans.

Garder ses Assedics quand on crée son entreprise : c’est possible avec Pôle Emploi

Ce n’est pas parce qu’on monte sa boîte qu’elle va marcher tout de suite. Les premiers mois, c’est souvent beaucoup de dépenses pour peu de rentrées. Conscient de cela, Pôle Emploi permet de continuer à percevoir une partie de ses allocations (pour ceux qui étaient indemnisés) en fonction de ses revenus, pour compléter le manque à gagner. En contrepartie, ne pas oublier qu’il faut continuer à s’actualiser.


Besoin d’un capital pour créer sa société : Pôle Emploi est là !

Si on peut se passer des allocations chômages, pourquoi ne pas s’en servir dès le début pour réaliser son apport en capital. Les demandeurs d’emplois indemnisés peuvent ainsi se faire verser en 2 fois 45 % des droits restants.

Se former : une chance pour les artisans

Avant de pouvoir s’inscrire au répertoire des métiers, les artisans doivent bien souvent se former. Pôle Emploi le leur permet, via sa formation professionnelle pour les artisans. Les frais du stage seront ainsi pris en charge dans une certaine limite (186 euros aux dernières nouvelles, versés en une fois au centre de formation).

Focus sur l’Accre

Revenons sur la première des aides citées : l’ACCRE. Tous les demandeurs d’emplois qui créent leur entreprise peuvent la demander s’ils sont indemnisés (inscrits sur les listes), où chômeurs depuis + de 6 mois s’ils ne le sont pas.

prêt pôle emploi

Cela consiste en une exonération de charges sociales (sur la part du chiffre d’affaire n’excédant pas 20 595 euros) pendant une période de 12 mois à partir du moment où l’entreprise a commencé son activité (les micro-entrepreneurs peuvent aller jusqu’à 3 ans). Par charges sociales, on entend ici l’assurance maladie, la retraite et les prestations familiales. Il faudra donc quand même payer certaines cotisations comme la CSG, le RDS et la retraite complémentaire.

Quelles sont les autres conditions pour bénéficier de l’ACCRE

Pour celui qui se lance dans la création d’une société, il doit avoir plus de la moitié du capital, et donc pouvoir prendre les décisions. Ne pas oublier qu’il faut déposer la demande auprès du centre de formalité des entreprises dès sa création ou sa reprise, ou quoi qu’il arrive, ne pas dépasser les 45 jours qui suivent.

Pour prouver son éligibilité, il faut fournir tous les documents tendant à prouver sa situation vis-à-vis de Pôle Emploi, comme les justificatifs de paiement par exemple. Joindre aussi les statuts de l’entreprise. De toute façon, s’il manque des pièces, le CFE ne voudra pas enregistrer votre demande. Si tout est ok, le dossier sera transmis à l’URSSAF afin de ne pas vous facturer injustement les cotisations.

Que se passe-t-il avec mes allocations si je dépose le bilan ?

Même chose pour la cessation d’activité. Dans la plupart des situations, on récupère ses droits, s’il en restait à la date où on a créé sa boîte.

En définitive, on voit bien que Pôle Emploi ne prête pas de l’argent directement, mais va apporter son soutien pour la création d’entreprise. Par contre, le statu de chômeur inscrit sur les listes de l’assurance chômage va lui donner des droits à des aides.