Le quotient familial CAF : c’est quoi et à quoi ça sert ?

C’est quoi le quotient familial CAF ? Qui ne c’est jamais demandé cela en remplissant les dossiers administratifs pour toucher des aides sociales ou pour payer moins cher la cantine des enfants. Car celui-ci est une base importante pour calculer les allocations auxquelles vous avez droit. Mais comment connaître son quotient familial ? C’est la CAF qui le définit en fonction des ressources de chacun et de la composition de sa famille. A quoi cela correspond ? A quoi ça sert ? Où le trouver ? Plafond ? Autant de questions dont nous allons essayé de vous donner les réponses le plus claires possible.


Le calcul du quotient familial en 2016

Quand il est trop élevé, on a le droit a rien, et quand on ne comprend pas pourquoi, c’est un véritable sentiment d’injustice. Mais le QF n’est rien d’autre qu’une méthode de calcul, et c’est sans doute ce qu’on lui reproche en premier : ne pas prendre le facteur humain en compte. Pour les familles qui vont en avoir un très bas, c’est par contre une bonne nouvelle. Ensuite, c’est dégressif, plus il monte, et plus les aides baissent.

Et pourtant, il est bien pratique pour toucher les prestations de la caisse d’allocations familiales : partir en vacances en famille, envoyer les enfants en colo, payer le restaurant scolaire… Pour savoir quel est le sien, rien de plus simple : si vous êtes allocataire, il est indiqué sur votre dernière attestation de paiement. Pour ceux qui veulent s’assurer que personne ne s’est trompé lors du calcul, sachez que c’est quand même un peu compliqué. Ce qu’il vous faut connaître, c’est votre nombre de parts : c’est comme pour les impôts, 1 par adulte, et 1/2 par enfant. Quoi qu’il en soit, vous devez faire valoir les droits à la CAF qui vous reviennent.

Le système a-t-il des chances de changer ?

Malgré le choc de simplification annoncé, on se dirige vers un statu quo, et rien ne devrait bouger en 2016, en tout cas dans la façon dont le quotient familial est calculé. Par contre, le plafond va être revu à la baisse, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle, les allocataires qui étaient déjà à la limite perdant ainsi le droit à leurs prestations. De la même façons, ces mêmes personnes devraient être touchées par une légère augmentation d’impôts.

Les classes moyennes vont donc être les principales lésées dans cette histoire là. Mais il faut bien combler les trous budgétaires de la France et aller chercher de l’argent où il y en a. Rappelons qu’à l’origine, le quotient familial avait été instauré pour faire baisser l’IRPP et ainsi permettre aux familles avec des enfants de mieux s’en sortir face au coût de la vie. Cet excédant de pouvoir d’achat avait permis de relancer l’économie d’après guerre et de faire face aux charges d’une famille nombreuse.


Les spécificités

Au moment de faire ses déclarations, il est bon de connaître son nombre de parts. Ainsi, un célibataire n’en aura qu’une, et un couple marié ou pacsé 2. Pour ce qui est des enfants à charge, il est possible de les prendre en compte s’ils vivent à votre foyer quand ils sont mineurs ou qu’ils ont – de 25 ans s’ils continuent à étudier , infirmes ou invalides (sans limites d’âge). A noter que quand la garde d’un enfant est partagée, il y a 0,25 part par parent (sinon il compte 1/2, ou 1 à partir de l’enfant numéro 3).

calcul du quotient familial

Pour ceux qui supportent seuls l’éducation d’un ou de plusieurs enfants, il y a 1/2 part supplémentaire à gagner dans l’histoire. Pour les personnes âgées là encore il y a une exception, surtout pour celles qui dépassent 75 ans : une demi part en supplément.

Que nous réserve l’année à venir ?

La baisse du quotient familial va continuer de toucher de nombreuses familles en 2016. A force d’abaisser le plafond, celui-ci va finir par craquer, et tant pis pour ceux qui se retrouvent en dessous. L’image est facile mais a le mérite d’être explicite. Il va donc avoir 5% des familles allocataires jusqu’ici qui vont être touchées par la mesure, et contrairement à ce qu’on peut lire chez les ignorants, elles ne font pas partie des ménages aisées, terme qui ne veut plus dire grand chose à l’heure actuelle dans notre société. On devrait plutôt dire pauvre, ou moins pauvre. La justice fiscale est parfois bien éloignée des réalités.

Cantine à l’école : le quotient familial est pris en compte dans certaines communes

Le prix de la cantine intéresse ceux qui ont des enfants, surtout quand ils en ont plusieurs. Les tarifs sont parfois calculés d’après les revenus, parfois par le quotient familial. C’est au choix des municipalités, qui appliquent leur propre « cuisine ». Prendre en compte le QF coûte en principe un peu plus cher aux mairies.

Pour les activités périscolaires aussi

Même chose pour tout ce qui concerne les activités fait par les enfant en centre de loisirs, qui ont été au centre de tous les débats avec la réforme des rythmes scolaires. Là encore, cela a un surcout pour les villes.

Le quotient familial sert donc à beaucoup de choses en France, même s’il n’est pas toujours facile à comprendre par ceux qui y sont assujettis.