Prêt installation (taux zéro ou bonifié) : CAF, MGEN CASDEN, jeune agriculteur…

Quand on s’installe, qu’il s’agisse de la faire dans sa vie professionnelle ou personnelle, il y a un coût à régler qu’il n’est pas toujours évident de supporter. Le plus simple, pour ne pas éclater son budget, c’est de trouver un crédit à taux zéro, par l’intermédiaire  de la CAF ou de l’état qui permet notamment aux jeunes agriculteurs de pouvoir s’installer plus facilement.


S’adresser à la CAF pour s’installer

L’objectif du prêt équipement de la CAF, c’est de permettre aux jeunes de pouvoir s’installer dans de bonnes conditions, quand il s’agit de leur premier appartement, ou d’apporter son soutien en cas de séparation d’un couple et de ce que cela implique matériellement. Cette première installation est à différencier du prêt équipement ou de ce qu’il est possible de trouver ailleurs pour devenir propriétaire plus facilement.

Attention : ne pas tarder pour faire sa demande, au risque de se la voir refuser. Il faut la faire avant la fin du premier semestre suivant son installation.

Bénéficiaires et conditions

La CAF a vocation de soutenir les plus pauvres, ceux qui sont dans la galère. Ainsi, les bénéficiaires ne doivent pas avoir un quotient familial supérieur à 800 euros par mois. Ils doivent de plus être allocataires.

Une fois cette condition remplie, il faut pouvoir prouver qu’il s’agit de son premier logement, pour pouvoir bénéficier d’un prêt pour acheter du mobilier, comme le lit de la chambre à coucher, ou du matériel électro ménager (congélateur, four…). Bon à savoir : les appareils de chauffage, la télé, un ordinateur portable ou une machine à coudre peuvent aussi être concernés par ce dispositif.

L’avantage avec cette aide de la CAF pour la première installation, c’est que le matériel acheté ne doit pas forcément être neuf, ce qui permet de financer plus de choses. Mais un achat d’occasion ne peut se faire en passant par un particulier, mais juste auprès d’un professionnel, qui devra faire un devis avant l’achat le cas échéant. Ne pas oublier que cela ne finance pas la totalité de l’achat, et qu’il faut expliquer dans son dossier de demande comment on va faire pour payer le solde (impossible de faire une autre demande ailleurs pour cela).


Comment en bénéficier ?

Pas plus de 400 euros par article, c’est la règle auquel il faut s’astreindre au risque de voir sa demande rejetée. Quant au dossier, il se télécharge facilement sur le site de la CAF, et ne nécessite pas l’aide d’une assistante sociale pour le remplir. 

Ne pas oublier de joindre un devis en bonne et due forme, qui mentionne le nom de l’allocataire (le votre) .Il doit être récent et avoir été établi il y a moins de 2 mois. Autre justificatif indispensable : celui qui prouve qu’il s’agit d’une première installation (attestation d’hébergement du logement précédant par exemple).

Dans l’ordre, il faut donc signer le contrat de prêt et envoyer la facture à la CAF après achat. Une fois cela réalisé, la CAF réglera directement le magasin en question, par le versement de l’intégralité de la somme due.

Rappelons que le crédit première installation de la CAF peut atteindre la somme alléchante de 1500 euros. Cela veut aussi dire remboursement, minimum de 30 euros par mois, retenus directement à la source, sur le versement des allocations.

Appeler sa mutuelle à la rescousse pour s’installer : la MGEN CASDEN

aide de sa mutuelle

Les jeunes actifs qui adhèrent à la MGEN peuvent bénéficier d’un pack première installation qui leur permet de régler l’administratif (le dépôt de garantie) et l’aménagement (travaux, achat de meubles). Ce crédit est à taux zéro, l’assurance est offerte, et il n’y a pas de frais de dossiers supplémentaires. 

Le petit plus de la MGEN : il est aussi possible bien possible de souscrire suite à un achat immobilier que pour une location.

Le crédit MGEN et CASDEN

Encore un prêt à taux 0, sans intérêts, et cette fois-ci, sans passer par la CAF. Il y a bien des intérêts, mais c’est la Banque Populaire CASDEN qui se charge de les régler. Ce qui est dommage, c’est qu’il y ait des restrictions d’âge pour en bénéficier. En effet, la limite est fixée à 36 ans. La deuxième condition est d’être sociétaire à la CASDEN, sous-entendu d’ouvrir un compte à la Banque Populaire.

De 1 000 à 3 000 euros, de l’argent bienvenu pour une première installation qui peut générer un trou dans le budget du ménage. La durée de remboursement, elle, sera comprise entre 1 an et 3 ans, en fonction de la somme qui est empruntée, et des capacités de remboursement de chacun.

Reste la question de l’assurance, qui vient souvent plomber les coûts des crédits. Afin de rester dans l’idée d’un emprunt à taux zéro, l’assurance du prêt et elle prise en charge par la mutuelle MGEN.

Les jeunes agriculteurs

aide pour les agriculteurs

Certaines banques comme le Crédit Agricole jouent le jeu pour permettre aux agriculteurs qui démarrent dans la vie active de se mettre plus facilement le pied à l’étrier, par l’intermédiaire notamment d’un prêt bonifié à moyen terme spécial jeunes agriculteurs.

Un taux avantageux

Le taux bonifié est réalisable grâce à l’état, qui apporte son soutien aux jeunes qui choisissent ces métiers difficiles. Ainsi, une partie des intérêts dus dans le cadre du plan de professionnalisation mis en place est payée par l’état, ce qui permet de ramener le taux en dessous des 2,5%, même si une limite est appliquée. Cette condition est valable sur un temps allant de 7 à 9 ans, ce qui laisse à l‘agriculteur les moyens de lancer son activité et de la rendre rentable à moyen terme.

Rappelons que le plan de professionnalisation personnalisé ne donne pas que des avantages pour avoir un crédit moins cher. C’est aussi l’occasion de louer sur les tableaux sociaux et fiscaux.

Une fois dépassé les 9 ans pour les plus chanceux, un taux sans la bonification de l’état est appliqué. Mais celui-ci est connu du jeune agriculteur lors de la signature du contrat, ce qui lui permet d’anticiper cette dépense supplémentaire.

Qui peut en bénéficier ?

Ce sont donc les agriculteurs qui reprennent ou qui créent une exploitation. L’argent peut servir à cela, mais aussi à acheter du matériel, des parts sociales, ou à financer le BFR. Tous les investissements initiaux peuvent ainsi se faire financer grâce à ce prêt première installation.

L’intervention de la banque

Le Crédit Agricole va faire bénéficier les agriculteurs de son expertise dans ce secteur d’activité que la banque connaît bien, en l’aidant notamment à monter sa demande.

La région d’installation

Certaines régions, comme la région Poitou-Charentes, permettent aux agriculteurs à s’installer avec plus de facilité. Elle le fait grâce à de l’argent, qui vient compléter la dotation jeune agriculteur. Cela peut permettre de s’installer dans des exploitations plus grandes, ou du moins de leur donner plus de chances d’être pérennes. 

installation agricole

Seuls les agriculteurs de moins de 40 ans peuvent en bénéficier à condition qu’ils installent leur exploitation dans la région Poitou-Charentes, dans les zones qui en ont besoin. Enfin, il faut respecter l’interdiction de cultiver des OGM, ce qui permet de toucher une subvention pouvant aller jusqu’à 40 000 euros.

Le dossier est à constituer auprès de la DDT, qui le transmettra à la région, seule habilitée à délibérer.

En définitive, il n’est donc pas impossible de s’installer, quand on est jeune et plein de bonne volonté.