Premier achat immobilier avec un petit salaire : les prêts et aides pour devenir propriétaire que vous devez connaître !

Des revenus modestes, un petit salaire, cela veut-il dire qu’on ne peut pas devenir propriétaire avec un petit budget ? Le financement d’un achat immobilier est une entreprise à long terme, surtout pour les jeunes, un intérimaire, ou celui qui n’a qu’un seul salaire. S’il s’agit d’un premier achat immobilier, il faut mettre tous les atouts de son côté : subventions, CAF ainsi que les aides de l’état, qui viennent contrebalancer le fait d’avoir peu de moyens pour investir.


Financer l’achat de sa maison quand on a des petits revenus

Acheter une maison avec de faibles revenus, c’est quelque chose de possible (sans aller jusqu’à dire qu’il est facile de devenir propriétaire avec le RSA, même en HLM). Les possibilités financières pour l’achat d’une première maison, ou d’un appartement, sont nombreuses, et l’occasion est belle de passer du statu de locataire à celui envié de propriétaire.

Pour faire son premier achat immobilier quand on touche le SMIC (exemple), ou pour acheter sans apport, nous avons répertorié ce qui existe pour vous permettre d’acheter un logement plus facilement. Un seul mot d’ordre : profitez-en !

Acheter dans le neuf grâce au PTZ+

Soyons francs. Le gouvernement rogne sur tout, et ce ne sont plus les mêmes conditions (plus drastiques). 

Là où presque tout le monde pouvait bénéficier d’unPTZ au moment de faire son crédit, ce ne sont maintenant que les moins riches qui sont éligibles à ce dispositif allégeant la facture globale de l’emprunt. Il n’est pas possible d’en profiter pour un achat dans l’ancien. Toutes les banques sont habilitées à le délivrer, et il ne peut concerner qu’une partie du financement (son obtention nécessite la souscription d’une offre complémentaire auprès de sa banque).


Faire participer son entreprise à son achat grâce au prêt action logement

Le 1% logement a vécu, et de fort belle façon. Place maintenant à son successeur, le PAL, ouvert à tous les salariés d’une entreprise cotisante. L’achat immobilier peut aussi bien être fait dans le neuf que dans l’ancien, le PAL étant compris entre 7000 et 25000 euros. Bon à savoir : en cas de changement d’entreprise, rien n’oblige à le rembourser de façon anticipée.

Les fonctionnaires et l’implication des caisses de retraite

Il est possible de bénéficier d’un prêt de la fonction publique quand on est fonctionnaire, à condition d’avoir des ressources qui entrent « dans les cases ». 

De la même façon, il existe chez les organismes de retraites complémentaires des dispositifs visant à permettre à leurs adhérents à devenir propriétaire. Se renseigner auprès d’elles pour en connaître les modalités. Il a fort à parier que les crédits obtenus par ce biais auront un taux d’intérêt plus intéressant que ceux obtenus auprès d’une banque.

Ce qu’il est possible de décrocher

Il y a ceux qui émanent de sa ville, ou de sa région, généralement un genre de micro crédit, même si l’appellation peut être différente selon la collectivité locale. Ils visent presque systématiquement les logements rendant une bonne copie quant à leur consommation énergétique.

décrocher un prêt

En cherchent bien, on peut aussi se faire aider par un proche, ce qui permet de faire gonfler son enveloppe de fonds propres lors de son rendez-vous avec son banquier.

Les avantages du PEL

On ne saurait terminer cette liste succincte sans se pencher sur les avantages de certains placements pour les futurs propriétaires, comme ceux du PEL : le plan épargne logement permettant d’obtenir un crédit à taux moindre (en plus de la prime de l’état sur les intérêts versés chaque année en cas d’acquisition immobilière). 

Toutefois, on constate qu’avec la baisse des taux d’une façon générale, les avantages du PEL ne sont plus aussi parlant qu’avant, et on a même pu assister à l’impensable : un taux supérieur à un crédit bancaire immobilier classique.

L’intervention des banques pour un premier achat immobilier : l’exemple du Crédit Agricole

Acheter un appartement, c’est se décider entre le neuf et l’ancien, choisir le bon quartier, le type de logement, mais aussi monter un dossier de financement qui n’a rien d’une sinécure, surtout quand on est obligé d’emprunter pour cela. Afin de ne pas rendre un premier achat immobilier trop rébarbatif, la banque Crédit Agricole accompagne les emprunteurs pour leur permettre de bénéficier des conditions les plus attractives par rapport à leur situation.

crédit appartement

Ainsi, avant d’emprunter, il va falloir budgéter. Par rapport à mes besoins, qu’elle est l’enveloppe globale de mon acquisition immobilière ? Ne pas oublier tous les frais qui peuvent venir s’ajouter : notaire, travaux, commission de l’agence, frais d’enregistrement… Pour ce qui concerne l’emprunt, il faut un premier rendez-vous avec un conseiller bancaire pour connaître la somme qu’il est possible d’emprunter : et oui, celle-ci à des limites, et dépendra de ses revenus et de son apport personnel.

En savoir plus sur Facilimmo

Il a été mis en place par le Crédit Agricole, pour faciliter la vie de l’emprunteur, et ne pas transformer l’achat d’une maison en un boulet au pied à traîner toute sa vie (dans la mesure du possible en tout cas).

Tout est basé sur la souplesse, permettant pour donner un exemple, de bénéficier d’un différé de remboursement au démarrage. Ensuite, il est possible, dans une certaine mesure, de revoir à la hausse ou à la baisse ses mensualités. Cela permet d’intégrer un changement de vie dans son remboursement de crédit. Heureuse initiative de la part de la banque. Attention toutefois, il faut savoir que tout bouleversement du crédit en cours aura un impact sur sa durée, qui sera révisée en fonction des modifications faites.

Nos conseils pour les jeunes acheteurs 

On n’y pense pas toujours, mais il est important d’avoir une bonne assurance, complète, qui protège le ou les emprunteurs des accidents de la vie : chômage, décès, handicap, maladie… La liste est longue, malheureusement, mais comme le dit la chanson, ça n’arrive pas qu’aux autres.

Autre conseil, et de taille : privilégiez l’achat d’un logement bien classé au niveau de sa consommation énergétique, ou dans le cas contraire, ficelez votre budget pour réaliser les travaux nécessaires. A long terme, ça sera un bon geste pour la planète et pour votre porte-monnaie.

Explications du prêt accession sociale : une manne pour les petits revenus

Evidemment, il y a des conditions à respecter pour avoir le droit au PAS. La plus importante tient au plafond des revenus, celui-ci étant différent selon le nombre de personne qui compose le foyer, et la zone où se trouve le futur logement : Paris n’a par exemple pas le même plafond que la grande couronne, ou que le reste du pays.

prêt social

Des conditions de revenus, donc, mais aussi des exigences quand à l’absence d’endettement, quant au montant de l’apport personnel, et quant aux garanties qui peuvent être fournies par l’emprunteur.

Le PAS ne peut pas être obtenu pour acheter sa résidence secondaire. Seule l’habitation principale est concernée. La notion de résidence principale est un peu floue, et change selon les administrations : cela veut dire qu’il faut habiter dans son logement au minimum 8 mois chaque année, en tout cas tant que le PAS n’est pas remboursé.

Obtenir le PAS

En dernier ressort, c’est de toute façon à la banque de décider si vous êtes éligible ou non. Ce qui différencie le PAS d’un prêt immo classique, c’est surtout les APL : ces derniers seront directement déduits de la somme à rembourser à la banque. On peut donc considérer que toucher les APL donne une longueur d’avance pour avoir le droit de faire un prêt à l’accession sociale.

Pour les intérimaire : le FASTT

On ne présente plus le FASTT, qui s’applique aux intérimaires pour tout ce qui peut les toucher par rapport à leur condition. Quand on travaille sans avoir un CDI, ni même un contrat à durée déterminée, comment devenir propriétaire. Achetez son appartement en étant intérimaire quand on n’a pas l’apport personnel suffisant pour le faire, ce n’est pas une partie facile à jouer, d’autant plus que les revenus d’un intérimaire sont fluctuants selon les lois et les missions.

Pour répondre à cette problématique, le FASTT met à la disposition de celui qui travaille en intérim un guide pour savoir quelle banque contacter, et comment le faire, pour pouvoir acheter un bien immobilier. En effet, tous les prêts ne se valent pas, quant aux taux d’intérêts qui sont appliqués et aux conditions d’obtention. C’est donc un guide du FASTT qui peut faire gagner du temps dans l’optique d’un projet d’achat.

Comment trouver  un prêt complémentaire

Le FASTT propose des pistes pour compléter l’emprunt principal obtenu par sa banque. Il y a notamment Credicil, qui à hauteur de 10 000 euros, va venir s’ajouter à l’emprunt bancaire. Cette solution permet d’obtenir un taux préférentiel, de 2,25%, pour payer sa résidence principale, s’il s’agit du premier achat.

prêt complémentaire

Autre piste, le PAL. Il s’agit ici de trouver un financement complémentaire pour payer sa résidence principale, pouvant aller lui jusqu’à 25 000 euros, ce qui commence à faire une belle somme. Attention, l’endroit où est situé le bien entre en ligne de compte.

A noter : un partenariat entre le FASTT et le Crédit immobilier de France avait cours depuis quelques temps. Celui-ci est suspendu pour le moment.

En définitive, s’il y a des obstacles certains pour acheter avec un petit salaire, il y a aussi de solutions, à condition de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre !