Est-ce que Pôle Emploi finance des formations pour les chômeurs (BAFA, permis de conduire, CNED, taxi…) ?

Le chômage permet de pouvoir se former, et Pôle Emploi apporte toute l’aide qu’il lui est possible aux demandeurs d’emplois qui ont besoin d’obtenir une aide financière pour une formation. En effet, être sans emploi est l’occasion de changer de vie professionnelle en passant son permis de conduire, son BAFA ou en devenant taxi. Des exemples parmi tant d’autres de ce qu’il est possible de faire avec le soutien de l’organisme pour chômeurs.


Obtenir un financement

Parce que l’argent est le nerf de la guerre dans ces cas là, il faut convaincre pôle emploi (que certains appellent encore ANPE ou ASSEDIC) de mettre la main à la poche pour pouvoir se former. Maintenant, chaque demandeur d’emploi a des droits différents, en fonction notamment du temps qu’il a cotisé à l’assurance chômage. Afin de faire le point sur l’enveloppe budgétaire dont vous disposez pour vous former, allez voir votre conseiller pour lui parler de votre projet de reconversion. C’est lui de toute façon qui validera le dossier. Dans certains cas, et selon la formation, il se peut qu’une participation financière reste à la charge du demandeur d’emploi.

A lire aussi : que faire en cas de fin de droit ?

Important : ne jamais s’engager financièrement auprès d’un organisme (en versant des arrhes) tant que la prise en charge de la formation ne vous a pas été directement notifié par Pôle Emploi. En cas de refus de l’assurance chômage, vous pourriez perdre ce que vous aviez déjà versé.

Dans le cas où une partie de la formation resterait à votre charge, pensez à ouvrir d’autres portes et à allez solliciter l’aide de la mairie, mais aussi du conseil régional et du conseil général qui ont chaque année des enveloppes budgétaires pour la formation.

Combien vais-je toucher en formation ?

Celui qui touche l’ARE n’a pas de souci à se faire quant à sa rémunération pendant la formation, à condition que le conseiller pôle emploi valide le projet. Celui-ci doit être cohérent avec ses possibilités, ses aspirations et le marché de l’emploi. Une fois dans ce cursus, le chômeur touchera l’aide au retour à l’emploi formation, le temps où ses droits continuent à courir (d’où l’intérêt de démarrer très vite une formation une fois au chômage). Si les droits sont dépassés, le temps restant pour la formation ne sera pas rémunéré, sauf en cas d’ASS (allocation de solidarité spécifique).

Pour les chômeurs non indemnisés : pôle emploi a la possibilité sous certaines conditions de leur proposer une rémunération de formation. A voir avec son conseiller.


L’aide individuelle à la formation (AIF) de Pôle Emploi

L’aide à la formation pour un demandeur d’emploi passe aussi par le côté financier, une formation pouvant nécessiter des frais supplémentaires pour la personne au chômage, notamment pour se nourrir, se loger ou se déplacer. Mais ce sont surtout les frais pédagogiques qui sont les plus importants, et la somme peut monter assez haut selon la formation choisie, raison pour laquelle le demandeur d’emploi a la possibilité de demander une aide individuelle à la formation.

Comment percevoir l’AIF ?

Au moyen d’un formulaire qu’il est possible de se procurer directement à son agence Pôle Emploi. Celui-ci doit être complété par le demandeur, mais également par l’organisme de formation, habitué à remplir ce genre de paperasse. Attention : le formulaire complété doit être retourné à l’agence pour l’emploi au moins 2 semaines avant que ne commence la formation, surtout pour les grosses sommes, pour lesquelles il y a parfois besoin d’une autorisation supplémentaire (ne pas oublier que Pôle Emploi a un budget annuel qu’il ne peut dépasser).

se faire aider par pôle emploi

Bon à savoir : l’AIF ne vous est pas versée directement, mais l’argent est viré à l’organisme de formation. Privilégiez les formations qui ne dépassent pas les 3 ans, au dessus l’AIF ne prendra plus rien en charge.

Dans quels cas demander l’AIF ?

L’aide individuelle à la formation est versée si le demandeur d’emploi à besoin d’un financement pour se former : suite à la réussite à un concours, un besoin de stage gestion pour un artisan, un complément DIF ou VAE…

Est-ce que Pôle Emploi finance des formations par correspondance ?

Pôle Emploi peut financer des cours par correspondance, et c’est une bonne nouvelle pour ceux qui ne peuvent pas vraiment se déplacer pour se former. Votre formation CNED peut donc être en partie prise en charge par l’assurance chômage, notamment à travers l’AIF.

Pour en bénéficier, c’est toujours la même démarche, à savoir aller rencontrer son conseiller ANPE pour lui parler de sa démarche et de ses projets.

Pour se faire payer les cours du CNED, sachez qu’il n’y a pas que Pôle Emploi, où un refus est toujours possible. Les autres aides : le fonds d’aide aux jeunes (si vous avez moins de 25 ans) du conseil général ou les chèques formations du conseil régional. Dans tous les cas, attendez d’obtenir un justificatif d’accord avant de régler une partie de votre formation par correspondance.

Est-ce que Pôle Emploi finance le BAFA ?

Faire financer le BAFA, c’est la solution idéale pour un jeune demandeur d’emploi qui n’a pas forcement les moyens de se payer cette formation avec ses propres deniers. Pôle emploi qui lutte entre autre contre le chômage des jeunes peut sous certaines conditions financer le BAFA même s’il ne s’agit pas d’une formation qualifiante.

financement du BAFA

Si votre conseiller Assedic refuse de vous financer votre BAFA, ou ne peut en prendre en charge qu’une partie, d’autres organismes peuvent se substituer au Pôle Emploi, il est même possible de cumuler les aides pour avoir le moins d’argent possible à sortir de sa poche :

  • Celle de la CAF : 100 euros pour un stage d’approfondissement petite enfance.
  • Celle du ministère de la jeunesse et des sports : une bourse de 180 euros pour les jeunes animateurs.
  • Celle du conseil général : quelques centaines d’euros, mais tout dépend de son département.
  • Celle de la mairie : certaines municipalités peuvent payer la formation du BAFA à un jeune qui s’engage à travailler pour elles une fois celui-ci obtenu.

Est-ce que Pôle Emploi finance le permis de conduire (formation à la conduite) ?

L’aide financière pour financer son permis de conduire est indispensable en dehors des grandes agglomérations quand on cherche du travail ou qu’on a besoin d’une voiture pour s’y rendre. Pôle Emploi, qui ne veut pas freiner les chômeurs qui recherchent un emploi proposent aux chômeurs de – de 26 ans ( mais pas seulement) qui n’ont pas le permis de le passer à moindre frais, après au moins 6 mois de chômage.

Le montant de l’aide peut atteindre 1200 euros et même 1500 si le demandeur est au RSA. C’est l’auto école choisi pour passer le permis qui va directement toucher l’aide de l’agence contre le chômage. Pour les petits malins qui pensaient améliorer l’ordinaire et s’inscrire en candidat libre, il faudra repasser…

formation permis de conduire

Au niveau démarche, il faut commencer par aller voir son conseiller pôle emploi avant de s’inscrire à une auto école. Toutefois, il faudra fournir un devis complet au moment de remplir le dossier d’inscription.

Financer sa formation de taxi

Les aides au financement de son projet de formation professionnelle par Pôle Emploi peuvent aussi concerner la formation de chauffeur taxi, avec le financement de certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi. Sachez que cette formation coûte une certaine somme, G7 la facturant par exemple 2000 euros. Attention, pour postuler, il faut posséder le permis B depuis plusieurs années et passer une visite médicale (et avoir une bonne vue), lire et écrire le français couramment, avoir son brevet de secourisme.

En définitive, l’aide à la formation pour un demandeur d’emploi est assez facile à obtenir, surtout en ce moment. Toutefois, il ne sert à rien de vouloir se former à un métier dont les débouchés sont faibles. Privilégiez les secteurs où il y a des offres d’emplois et où un reclassement n’est pas trop compliqué, comme la restauration par exemple.