Cumuler deux emplois à temps plein : que dit la loi sur le cumul des contrats de travail ?

Tout augmente sauf les salaires, ce qui peut pousser les courageux à avoir 2 jobs en même temps, à condition de les trouver, bien entendu. Si la pratique est courante aux Etats-Unis, peut-on cumuler deux contrats de travail en France ? Surtout que tout le monde n’est pas traité à la même enseigne. Un salarié du privé et un fonctionnaire n’auront pas les mêmes contraintes et les mêmes libertés pour travailler dans deux entreprises différentes.


Peut-on cumuler 2 emplois ? Les cas où cela n’est pas permis

Etre employé de deux boîtes différentes est permis en France, même si sous certaines conditions, le cumul peut-être interdit, même s’il ne s’agit que de trouver les moyens de payer ses taxes et impôts.

Tout salarié peut avoir dans son contrat de travail une obligation de loyauté vis à vis de son employeur. Avec de telles conditions, il semble difficile de travailler dans la même branche pour 2 patrons différents. Plus draconienne, la clause d’exclusivité, qui interdit tout simplement d’avoir un autre travail. Cette clause est plus contraignante, car la notion de concurrence n’entre pas en ligne de compte.

Rappelons aux courageux qu’il faut respecter en France la durée légale du temps de travail. Ainsi, cumuler 3 emplois ou plus à temps partiel est permis, à condition de ne pas dépasser 48 heures de travail par semaine, et 10 heures par jour. A cela s’ajoute l’obligation de se reposer au moins 1 jour chaque semaine. En cas de non respect, il est possible de se faire sanctionner. Avouez que cela serait un comble : non seulement vous êtes crevé, mais en plus il faudra payer des amendes…

Les exceptions à la règle

Sur la durée légale du travail, seuls les salariés y sont assujettis. Ainsi, si on a une activité de TNS (travailleur non salarié), rien n’interdit de cumuler et de travailler 70 heures par semaine… Enfin, pour en finir avec cette obligation bien française de se reposer, sachez que le bénévolat, écrire un livre ou faire des recherches n’y sont pas soumis.

Attention : cumuler les emplois, c’est aussi cumuler les cotisations sociales. Faites le calcul, votre deuxième boulot ne rapportera peut-être pas tant que cela une fois les multiples cotisations obligatoire retranchées de votre salaire.


Faut-il parler du cumul à son employeur principal ?

Un salarié n’est pas obligé de prévenir son patron qu’il exerce ailleurs une autre activité professionnelle. Mais c’est tendancieux, puisqu’il faut en parallèle pouvoir prouver à son patron qu’on respecte la durée du temps de travail, par une attestation écrite par exemple. C’est donc un peu le chat qui se mord la queue. En effet, en cas de refus de donner ces infos à son patron, le cumulard risque le licenciement pour faute grave.

Les fonctionnaires peuvent-ils avoir 2 boulots ?

Avoir un emploi assuré a une contrepartie : un salaire en dessous de celui du privé à tâche égale, et l’impossibilité de travailler ailleurs pour mettre du beurre dans les épinards. Même chose pour ceux qui travaillent à la RATP, à la SNCF ou pour la Sécurité Sociale. La seule solution reste d’écrire ses mémoires, puisque les travaux littéraires font exception à la règle (raison pour laquelle tant de profs de français se prennent pour des écrivains).

avoir 2 emplois

Travailler plus pour gagner plus : tout le monde connaît la chanson maintenant. Sauf que cela n’est pas si facile que cela, à commencer par les respect de la loi en la matière. Et à l’heure où tant de travailleurs restent sur le carreau, les cumulards ne sont pas toujours bien vus par la société. Grandeur et décadence de la France…