Crédit sans CDI (chômage ou intérim) : c’est possible avec les prêts de l’ADIE, de la CAF et du FASTT !

Comment emprunter de l’argent sans CDI ? C’est la question que se posent tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un contrat à durée indéterminée. En effet, pour les demandeurs d’emploi, pour ceux qui sont en CDD, pour les intérimaires, c’est souvent le parcours du combattant quand il s’agit d’aller défendre son dossier auprès des banques. Heureusement, il y a d’autres portes à ouvrir, comme celle du crédit FASTT pour les intérimaires ou du mini-crédit de l’ADIE pour les chômeurs. Ne pas avoir de CDI n’est donc pas la fin du monde, à condition de s’armer de courage et de patience pour pouvoir emprunter.


L’ADIE : obtenir un prêt en étant au chômage

Ce micro-crédit est un prêt personnel pour les sans emploi qui ont un projet, ou pour les travailleurs qui ont besoin d’un peu d’argent pour garder leur travail. En effet, comment se rendre au boulot quand sa voiture tombe en panne et qu’on a pas un euro pour la réparer ? Le microcrédit est donc souvent une histoire d’urgence, et déposer un dossier auprès d’une banque est une démarche qui prend du temps et qui a peu de chances d’aboutir quand on est dans cette situation là.

C’est pourquoi l’association s’engage pour l’emploi en accordant des financements allant de 300 à 3000 euros, sous forme de prêts remboursables jusqu’à 3 ans pour les plus importants et ceux qui ont le moins de ressources. Il faut toutefois être capable de rembourser. Le taux d’intérêt pratiqué est fixe et il faudra y ajouter une contribution de solidarité de 5% qui profitera à d’autres. A lire aussi : les aides pour les chômeurs.

Que peut-on financer avec ?

Tout ce qui touche à l’emploi, qu’il s’agisse d’un besoin de se former pour accéder à un domaine ou cela est nécessaire, du permis de conduire camion ou voiture, d’un déménagement pour accéder à une offre ou pour suivre la délocalisation de son entreprise, l’achat d’une voiture ou d’un scooter pour s’y rendre, ou tout autre demande en lien avec la fin du chômage.

Les secours et prêts d’honneur de la CAF

Attention, ils peuvent changer selon les départements, chaque caisse d’allocation familiale ayant le pouvoir d’adapter ses ressources aux demandes de la meilleure façon possible. Tout comme l’ADIE, elle propose un micro crédit social qui n’a pas tout à fait la même finalité. Il s’agit ici de ne pas tomber dans la précarité. Les dépenses concernées par ce prêt sont donc celles relatives à l’équipement de son appartement en meubles et en elecro ménager. Pour en bénéficier, les ressources vont être prises en compte, avec comme base le quotient familial. Les parents isolés ou ceux avec + de 3 enfants et des petits revenus ont plus de chances de l’obtenir (il faut déjà toucher des prestations familiales). Quoi qu’il en soit, c’est la commission d’action sociale qui prend ses décisions au cas par cas.


Le prêt sans intérêts

Car c’est ici son avantage principal, le fait de ne pas en payer, les remboursements du capital étant suffisant. Quand on est une famille modeste, c’est déjà bien assez à assumer. Cette facilité de paiement est donc une aubaine pour s’installer plus facilement après un déménagement ou un besoin urgent de vivre décemment, avec un frigo, une machine à laver et une cuisinière, ou un ordinateur pour les devoirs des enfants. Dans certains cas, il est même possible d’obtenir une subvention non remboursable.

Gardez vous bien d’acheter les objets avant d’avoir reçu l’accord définitif. Dans tous les cas, il faudra passer par un commerçant, et non par un particulier, même si c’est parfois moins cher d’occasion sur des sites comme le bon coin. L’argent lui sera directement versé, en 1 ou 2 fois. Concernant les montants, tout va dépendre des départements, mais comptez en moyenne 800 euros par famille.

Comment faire sa demande ?

Rendez-vous dans la CAF de votre département, pour voir d’abord si cela est possible. Prévoyez d’arriver tôt car il peu y avoir du monde. Vous pouvez aussi aller voir une assistante sociale dans votre mairie, qui servira de relai. Certaines caisses permettent aussi de constituer le dossier directement sur le net. Note aux surendettés : pas possible de faire un prêt CAF. Pour les demandes, une tous les 2 ans, pas plus, et seulement quand le premier prêt aura été remboursé. Celui-ci peut se faire sur 4 ans, avec un minimum de 15 euros par mois, pouvant être déduits des allocations familiales.

faire un credit CAF

N’oubliez pas de fournir à votre caisse les documents prouvant votre achat (la facture). Si vous ne le faites pas, on vous demandera de rembourser ce qui a déjà été versé au commerçant.

Une aide pour les familles en difficultés

Des choses non prévues peuvent arriver dans la vie, décès, naissance, divorce, chômage, problème de santé important, la voiture qui tombe en panne, un besoin de passer le permis de conduire, et quand on n’a pas d’argent pour y faire face, c’est compliqué d’y faire face. Raison pour laquelle les CAF se mettre en 4 pour sortir les allocataires de ces situations d’urgences. Il est donc possible d’obtenir un secours sous la forme d’un prêt ou d’un don (subvention non remboursable). Cela ne veut pas dire que toutes les demandes seront acceptées, elles seront étudiées selon la situation de chacun.

Pour en bénéficier, il vous faudra rencontrer un conseiller CAF, et justifier de vos ressources ainsi que des dépenses nécessaires pour résoudre ce problème particulier. Une chose est certaine : le quotient familial va jouer pour obtenir ce prêt qui peut aller selon les CAf et les situations jusqu’à 2500 euros. Pour l’aide non remboursable, la somme sera moins importante, comptez entre 500 et 1000 euros. Attention, pas de prêt quand on est déjà en surendettement.

Que peut-on demander d’autre à la CAF ?

Un prêt à taux zéro pour pouvoir se déplacer. Il comprend le permis, l’achat d’une voiture d’occasion, les réparations sur son véhicule. Le mieux est de pouvoir prendre à sa charge une partie de la dépense, pour montrer son implication ainsi que ses capacités de remboursement.

credit FASTT

Un don pour les frais d’enterrement, qui même réduits au plus simple, atteignent vite des sommes importantes. Comptez 500 euros en moyenne selon les situations.

Une aide pour l’apprentissage des jeunes, à conditions que son enfant n’ait pas dépassé 20 ans et que vous ne touchiez pas déjà l’ARS. La somme n’est en principe pas très élevée, mais c’est déjà ça de pris.

Crédit FASTT pour les intérimaires

Faites en essai : allez voir votre banque pour faire un crédit auto en intérim. Votre conseiller baissera les yeux en marmonnant qu’il faut un CDI. Heureusement, les intérimaires peuvent s’adresser à un organisme qui les défend et qui leur permet d’avoir les mêmes droits que les autres salariés : le FASTT. On peut ainsi être intérimaire et avoir des projets comme celui d’acheter une voiture, de devenir propriétaire, ou de faire des travaux dans sa maison.

Le microcrédit

Comme pour les chômeurs, il s’adresse ici à ceux qui sont rejeter par les banques (ou pas d’ailleurs). Son but premier doit être de retrouver du travail. Le dossier se monte donc à partir de son projet. Il faut donc apporter tous les documents lors de son rdv avec le FASTT. Le montant reste de 3000 euros au plus. Il y aura des intérêts et des frais de dossier à payer.

Crédit auto

Son but est donc de pouvoir changer de voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, et même, pourquoi pas, d’acheter un 2 roues. Quand les partenaires financiers de l’organisme vont se pencher sur votre dossier, le fait que vous soyez en intérim n’entrera pas en compte dans leur décision pour l’octroi d’un prêt compris entre 1200 et 12000 euros.

Prêt projet

Il n’y a pas ici à se justifier quant à la destination de l’argent. L’étude du dossier se fait sans à priori. Possibilité d’emprunter jusqu’à 4000 euros.

Pour un achat immobilier

On peut donc devenir propriétaire même lorsqu’on travaille en intérim. Il s’agit ici d’un gros crédit, raison pour laquelle le FASTT vous dirigera vers un courtier partenaire permettant de trouver le bon financement pour l’achat, ainsi que les assurances associées. A cet emprunt peut s’ajouter le CREDICIL, prêt complémentaire de dix milles euros à taux réduit pour les intérimaires justifiant d’un certain nombre d’heures.

Enfin, sachez qu’il est aussi possible de contacter le FASTT pour un rachat de crédit, le but étant de faire baisser son taux d’endettement. La banque partenaire est ici le Crédit Municipal de Paris.