Comment avoir droit aux Restos du Coeur: le guide pour ceux qui n’ont pas assez d’argent pour manger

Ne pas avoir d’argent pour se nourrir, cela peut arriver à tout le monde. Mais même en cas de difficultés financières passagères, il existe des solutions en France pour manger à sa faim. Parmi elles, l’épicerie sociale, la banque alimentaire, ou s’inscrire au Restos du Coeur. L’association lancée par Coluche aide ceux qui n’ont plus rien depuis de nombreuses années déjà. Mais qui a le droit à l’aide alimentaire des Restos du Coeur ?


Je n’ai pas d’argent pour manger : les conditions pour bénéficier des Restos du Coeur

L’association n’est pas un organisme étatique, et elle fonctionne essentiellement avec les donc des particuliers, raison pour laquelle des conditions d’accès sont fixées afin d’employer cet argent là au mieux. Ce sont bien sûr les pauvres et les plus démunis qui sont privilégiés.

L’intervention le plus courante des restos du coeur reste la distribution de paniers repas. Pour pouvoir les recevoir tout au long de l’hiver une inscription est nécessaire, en apportant avec soi un justificatif de ses petits revenus. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un mauvais moment à passer, les bénévoles faisant tout leur possible pour apporter un peu de chaleur aux gens dans le besoin qui viennent les voir.

Et après ?

A la suite de ce rendez-vous d’inscriptions aux Restos du Coeur, d’autres aides peuvent être apportées par l’association, en fonction des besoins de chacun et des situations parfois très difficiles. L’association peut ainsi vous permettre d’accéder à un logement, à des soins, ou pourquoi pas vous apprendre à lire et à écrire.

Les paniers repas des restos

On y trouve des produits de bonne qualité pour un repas équilibré (il y a souvent des légumes frais), mais pas seulement. Un kit hygiène peut y être ajouté, ainsi que des produits de base comme du lait ou du beurre. L’important reste que les produits puissent être transportés par les personnes qui viennent bénéficier de l’aide alimentaire.

Les produits qui composent les paniers repas viennent de l’Union Européenne, mais aussi de collectes auprès des particuliers dans les supermarchés par exemple. Les paniers repas sont distribués 2 fois par semaine. Chaque famille bénéficiaire a le droit à des paniers pour 6 repas par semaine.


La procédure à suivre

Comme souvent en matière d’aide sociale, elle n’est pas toujours la même selon sa situation, et les minimums sociaux que l’on peut toucher (le RSA est différent de l’allocation handicapé par exemple). Pour connaître la liste des documents justificatifs, mieux vaut se rendre au centre restaurant du coeur le plus proche de votre domicile.

Attention : comptez 2 semaines pour que votre dossier soit traité. Afin d’éviter les mauvaises surprises, mieux vaut prévoir de régler les formalités administratives une quinzaine de jours avant le démarrage de la distribution des paniers repas.

Qui peut demander de l’aide aux restos du coeur ?

aide resto du coeurTous les gens qui sont dans le besoin, sans distinction d’âge ou de situation professionnelle. La seule condition étant de ne pas gagner beaucoup d’argent, ou de ne pas en gagner du tout. On peut donc être une personne âgée avec une toute petite retraite, un étudiant sans ressources et sans revenu, un travailleur à temps partiel, une maman seule avec des enfants (une attention particulière leur est accordée à l’accueil de jour), un demandeur d’emploi pas indemnisé (ou peu) ect… La liste des gens dans la galère ne fait que s’allonger, malheureusement, c’est le reflet de notre société.

Les SDF ne sont pas oubliés, puisque les restos ont mis en place des bus qui vont directement à leur rencontre, sachant qu’une personne qui vit dans la rue est souvent totalement desociabilisée. Le fait de se déplacer permet aux restos d’avoir accès aux cas graves. Pour les SDF comme pour les femmes en détresse, un repas chaud sera toujours servi si besoin, le tout sans avoir besoin d’apporter un justificatif.

Plus d’infos sur les restos du coeur : pour tout savoir sur les modalités

Le salaire : s’il y un barème commun à ne pas dépasser, qui est de 667 euros par bénéficiaire, les restos du coeur ne sont pas sectaires et peuvent si la situation l’exige faire exception à la règle. N’hésitez pas si vous êtes dans le besoin suite à un accident de vie par exemple à vous rendre sur place pour leur exposer vos problèmes. Dans tous les cas, pensez à faire actualiser votre situation si elle évolue pendant l’hiver.

La date d’inscription : si vous n’avez pas pensé à faire votre inscription 2 semaines avant le lancement de la campagne d’hiver, vous pouvez la faire à tout moment pendant l’ouverture des restos du coeur, et ce jusqu’à la fin de la distribution des repas (jusqu’au printemps habituellement).

Les justificatifs : ne pas venir au restos avec des photocopies, le bénévole qui vous accueillera devra vérifier les originaux. Peuvent vous être demandés : les fiches de payes, la dernière feuille d’imposition et les quittances de loyers, l’attestation chômage, les preuves d’endettement si besoin et les pensions alimentaires.

L’avenir des Restos

restos-du-coeur-2017La situation économique du français moyen se dégrade, et à ce titre, les demandeurs de l’aide alimentaire sont de plus en plus nombreux. Personne n’est à l’abri d’un licenciement économique venant tout changer dans ses habitudes et dans ses dépenses. Le salaire ne rentre plus mais les charges continuent à courir, surtout quand il y a un emprunt immobilier à rembourser.

Cadre hier, aux restos demain. Cela peut arriver à tout le monde, et ce n’est pas dramatique. Il faut saisir la main tendue, pour se relever. Les Restos du Coeur, c’est ce coup de pouce pour les jeunes comme pour les vieux. A chacun d’en faire bon usage, la dégringolade sociale n’est pas une fatalité.

Et quand vous irez mieux, quand vous aurez retrouvé du travail, vous pourrez à votre tour faire un don aux restos du coeur. L’adresse : https://dons.restosducoeur.org/

En définitive, un repas chaud, ce n’est pas grand chose, mais ça n’a rien d’anodin. Tout le monde peut en bénéficier sans contraintes ni contrôles. Pour une distribution systématisée de paniers repas durant tout l’hiver, c’est un peu différent, puisqu’il faudra justifier de ses problèmes et de sa situation.