Besoin d’argent: toutes les aides financières et prêts d’argent pour chômeurs

Etre au chômage, c’est rechercher du travail, mais aussi bien souvent un besoin de trouver de l’argent pour finir le mois. Pour avoir des sous facilement, on pense de prime abord au crédit. Sauf qu’emprunter en étant demandeur d’emploi, c’est très compliqué. Concrètement, les banques ne prêtent pas sans CDI, ou alors, il faut avoir des économies placées pour leur donner le change. Alors, comment obtenir un petit crédit rapidement quand on est au chômage ? Trois pistes à explorer : les aides de Pôle Emploi, celles de la CAF et les micro-crédits de l’ADIE.


L’ADIE aide les créateurs d’entreprise

L’association lutte contre la précarité et l’exclusion bancaire, en donnant les moyens à ceux que le système financier classique rejette de créer une entreprise ou de retrouver un emploi. Plus qu’un prêt d’argent pour les chômeurs, ce sont des fonds pour repartir de l’avant et prendre son destin en main. Car pour pouvoir rebondir, il faut des sous, surtout quand on veut devenir auto-entrepreneur.

De l’argent pour financer quoi ?

La fin d’une période à Pole Emploi passe de plus en plus par la création d’entreprise (se lancer avant d’être en fin de droit). Pour ceux qui veulent se lancer en France, c’est la possibilité d’avoir par l’ADIE un petit crédit pouvant atteindre les dix milles euros. Mais ce n’est pas tout. Grâce aux partenariats tissés, c’est aussi selon les régions 3000 euros de prêt d’honneur à taux zéro, plus un financement NACRE équivalent au microcrédit dans une limite de quatre milles. Pas la peine de prendre votre calculette. L’enveloppe ne pourra dans tous les cas pas dépasser les 10000, mais pour bien des activités, c’est suffisant pour se lancer : petits travaux, artisanat, commerce… Cette manne financière peut servir à acheter une voiture pour le compte de votre activité, au stock, à l’achat de matériel.

Rappelez-vous juste qu’il faudra tout rembourser à un moment où un autre, et qu’il y aura des intérêts à payer sur le micro crédit, plus une contribution de solidarité de 5% (l’argent récolté va servir à d’autres entrepreneurs).

Comment ça se passe ?

Simplement, par une prise de rdv avec un conseiller. L’association a de nombreux bureaux en France, et la ligne non surtaxée est le 09.69.32.81.10. On peut aussi choisir d’aller remplir un formulaire sur le site dans un premier temps.

L’ADIE soutient les travailleurs

Un salarié peut avoir besoin d’argent pour conserver son travail. Exemple, si votre voiture tombe en panne et que vous êtes employé à 50 km de votre domicile en pleine campagne, impossible de vous y rendre. Il faut faire réparer la voiture d’urgence. L’association peut vous prêter ce qu’il faut pour cela, ou en tout cas vous permettre d’accéder à des fonds (pour une somme de 3000 euros). Même chose pour un chômeur qui a besoin de déménager, d’une formation ou d’avoir le permis de conduire pour être pris dans un job.


Les aides de Pôle Emploi pour la formation

Trouver de l’argent pour payer ses dettes de loyer c’est bien, mais ça ne va pas faire avance les choses. Ce qu’il faut pour ne plus avoir de problèmes financiers c’est un emploi durable, et pour cela, il faut se former quant on manque de connaissance ou que l’on veut devenir encore meilleur dans un secteur d’activité précis. Avoir besoin d’argent au chômage, c’est aussi avoir les moyens de se former (prise en charge des frais pédagogiques), et de se déplacer pour cela. Même chose quand on passe un concours, ou que l’on veut faire valider ses acquis d’expérience. Pôle Emploi en a conscience, et reste très impliqué dans la formation des demandeurs. Si vous êtes inscrit depuis quelques mois, vous ne devriez pas avoir trop de mal à convaincre votre conseiller d’obtenir l’aide financière nécessaire pour vous permettre de réussir.

Conserver son logement : un combat au quotidien

Avoir besoin d’argent rapidement quand on est sans emploi, c’est souvent pour régler sa location ou même pour manger. Si vous êtes dans cette situation, ne restez pas seul face à l’adversité. Il y a de solutions pour vous permettre de rester dans votre logement et pour ne pas se faire expulser. Commencer donc par aller voir un travailleur social dans votre mairie. Celui-ci verra ce qu’il peut faire pour vous au niveau local, puis vous aiguillera vers d’autres pistes : la CAF avec les APL (nous verrons ça un peu plus tard), le FSL avec sa prise en charge du dépôt de garantie et son prêt pour payer l’assurance et le premier mois, LocaPass pour la caution, Action logement…

aide chômeur

Si vous n’arrivez plus à payer ce que vous devez à votre propriétaire, ces organismes conventionnés peuvent prendre le relai, à condition d’avoir signé avec eux une convention en amont. Toutefois, cela ne règle pas la question de la dette, puisqu’elle est transférée, mais permet de gagner du temps pour mettre en place une solution pérenne.

En dernier recours

Si vraiment vous ne pouvez pas vous en sortir, et que vous être en situation de surendettement, vous pouvez saisir la commission du même nom. Le remboursement sera étalé, et pour les situations les plus désespérées, les dettes peuvent même être annulées. Ce qu’il vous faut, de toute façon, c’est de l’aide : que ce soit le département, action logement, Emmaus (SOS Familles), il faut frapper à toutes les portes, surtout si vous avez subis de fortes pertes de revenus suite à un licenciement par exemple. Si vous logez dans un HLM, vous pouvez bénéficier de l’aide sur quittance qui répondra au cas par cas à l’urgence de la situation. Attention : ce n’est que pour les très petits revenus, de type RSA.

Prêt de la CAF pour s’acheter des meubles ou de l’électroménager

Sans aller jusqu’à ces situations désespérées, on peut juste avoir besoin de s’équiper. Ceux qui bénéficient déjà d’une prestation familiale peuvent s’adresser à la CAF de leur département. Sachez aussi que les règles du prêt installation CAF changent selon les départements, donc pas de panique si on vous dit non, elles sont indépendantes quant à certaines aides qu’elles accordent.

prêt caf

D’une façon générale, pour en bénéficier, il faut avoir un petit quotient familial et avoir de quoi payer une partie du matériel en question : frigo, machine à laver, four, la règle valant également pour les meubles. Niveau démarches, il faut s’adresser à sa caisse où remplir une demande en ligne. N’engagez aucuns frais avant d’avoir reçu un accord. Il vous faudra présenter un devis, et ne pas comptez ne pas toucher vous même des espèces : c’est le commerçant qui recevra directement le virement.

Pour le permis de conduire

Savoir conduire, c’est primordial quand on recherche du travail. Pôle Emploi peut aider les jeunes chômeurs de + de 6 mois, si cela est nécessaire, à le passer. La règle est surtout valable pour une personne ne bénéficiant pas de transports en commun proches de son domicile, ou ayant une promesse d’embauche en cas de réussite à l’examen. L’auto école choisie recevra directement la somme, 1200 euros.