Aide CAF pour une assistance maternelle (nounou, nourrice) ou la crèche : tout pour faire garder son bébé !

Quelques temps après avoir accouché, il faut bien reprendre son travail, et comme pour tous les parents d’aujourd’hui va se poser la question du mode de garde, même pour un emploi à mi-temps. Que votre choix se porte sur une micro-crèche ou sur la garde d’enfants à domicile, les frais de nourrice seront importants. Mais il est possible d’obtenir une aide financière pour payer une assistance maternelle. Cette aide pour faire garder son bébé existe, et c’est auprès de la CAF qu’il faut la demander, même après 3 ans.


Pour un enfant de moins de 6 ans : l’aide de la CAF pour une nounou ou une nourrice

On l’appelle le complément de libre choix du mode de garde. Il est réservé aux personnes qui travaillent mais qui ne gagnent pas suffisamment pour se passer des prestations familiales. Si vous choisissez l’option l’option de l’assistante maternelle, veillez bien à ce qu’il s’agisse d’une nourrice agréée CAF avant de l’embaucher. De la même façon, elle a un taux horaire à ne pas dépasser (et oui, pour une fois, c’est dans ce sens là). Si vous retenez plutôt la mini crèche ou l’association, il faut leur confier votre chérubin au moins 16 heures par mois.

Si vous ne travaillez qu’à temps partiel, sachez que les montants alloués par la CAF seront minorés. Mais à l’inverse, ils peuvent être majorés pour les gardes de nuit et en fonction de la situation de son conjoint (adulte handicapé par exemple).

Combien coute une nounou ?

Elle ne peut pas toucher plus de 48 euros par jour et par enfant, et vous ne pouvez pas la payer moins de 20 pour une journée complète (vous pouvez descendre à 18,50, mais là, c’est un peu mesquin, voir radin). Son tarif dépendra de son expérience, de sa qualification, de sa réputation… Pour calculer le salaire d’une assistante maternelle il faut donc faire une petite multiplication. C’est là que la prise en charge de la CAF intervient, à partir de savants calculs mêlants revenus, enfants à charge et âges de ces derniers. Ce plafond évolue chaque année. Sachez qu’une nounou à domicile vous coutera au minimum 15% de la dépense totale, même si vous avez un tout petit salaire. Les femmes seules qui élèvent un enfant ont un peu plus de chance dans leur malheur, puisqu’elles vont bénéficier d’une majoration de 40% (c’est aussi valable pour les papas).

Si tous ces calculs peuvent vous paraître compliqués sachez qu’au final une nounou ne vous coûtera pas plus cher qu’une place en crèche (et sera sûrement plus facile à trouver). Comme elle est payée à l’heure et pas au nombre d’enfants, la garde partagée reste la solution la plus économique.


La tentation du paiement au black : une très mauvaise idée

D’abord, vous ne pourrez pas prétendre toucher l’aide de la CAF. C’est dommage. De plus, faire travailler quelqu’un au noir peut vous rapporter de gros ennuis, à défaut d’économies. Ne pas déclarer un travailleur, c’est d’abord prendre des gros risques avec la justice de son pays. ensuite, ce n’est pas rendre service à la personne que vous embauchez : si cela peut lui donner l’impression de gagner un peu plus, elle ne cotise pas si elle est malade, au chômage, sans parler de la retraite. Et en cas d’accident du travail, ou pire avec votre enfant sous sa garde, je vous laisse imaginer la suite.

Dans tous les cas, si vous tombez sur une personne qui vous demande à être payée au black, rayez là de votre liste.

Comment demander la prise en charge ?

Elle doit être faite dès que la nounou est embaucher, et cela même si elle n’a pas encore terminé sa période d’essai. Tout retard aura un impact sur le versement des aides. Les déclarations à l’URSSAF se font dans la foulée, sur le site de pajeemploi. Vous n’avez pas à calculer les cotisations sociales, c’est la CAF qui s’en occupe, et qui va déduire son apport de ce qu’il vous reste à payer chaque mois. Même chose pour la fiche de paie : elle l’envoie directement à la nourrice.

faire garder bébé

Important : n’oubliez pas que vous pouvez aussi bénéficier d’un crédit d’impôt (dont le montant est limité) pour toutes les personnes que vous employez à la maison. 100% des cotisations sociales peuvent ainsi être récupérées, sous certaines conditions. Pensez aussi à demander votre prime naissance si vous y avez droit.

Est-ce difficile de trouver une assistante maternelle ?

Dans les grandes villes, oui, à Paris notamment où la demande est forte. Il existe toutefois un peu partout des relais qui permettent d’avoir des informations à jour sur les possibilités existantes. Après, on peut toujours se renseigner auprès de Pôle Emploi ou consulter les petites annonces sur Internet. Mais ce qui fonctionne le mieux pour trouver une bonne nourrice compétente reste quand même le bouche à oreille et l’expérience des copines. Dernière possibilité : les parcs et jardins. Beaucoup d’assistantes maternelles sont autour du bac à sable. Avec un peu d’observation, vous pouvez même voir comment elles se comportent avec les enfants.

trouver une crêche

Pour celles qui ont besoin d’être rassurées, il est aussi possible de bénéficier d’un accompagnement de la caf, à base de conseils et de réunions régulières. Les personnes qui s’en chargent ont de l’expérience, cela peut donc être bon à prendre. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres parents et donc de s’apercevoir que sa situation n’est pas la pire qui soit…

L’aide de la CAF pour une Crèche ou une micro crèche

Quand on arrive à avoir une place en crèche, le tarif est appliqué selon les revenus des parents, et la participation de la CAF lui est versé directement. Pour les structures plus petites, appelées microcrèches, c’est différent. Le CMG (complément de libre choix du mode de garde) est versé aux parents.

Comment trouver une crèche ?

Le plus dure n’est pas de toucher les aides, mais d’avoir une place. Si vous habitez Paris, c’est le parcours du combattant. Il faut donc démarrer sa recherche aux aurores, dès le début de la grossesse.

Faire garder bébé a donc tout d’une grande aventure, mais la tâche n’est pas insurmontable, loin de là. Courage, vous finirez par y arriver !